Hervé Hasquin nous présente son ouvrage : Déconstruire la Belgique

7 septembre 2015

Catégories : Interviews Retour au blog

La Belgique existe depuis 1830, mais a-t-elle jamais donné corps à une Nation ? Au XIXe siècle peut-être, et encore était-ce essentiellement le fait d’une bourgeoisie, d’une classe moyenne, dont la langue maternelle, ou de culture, ou d’ascension sociale était le français.

En revanche, comment sous-estimer ou ignorer l’existence précoce d’une sensibilité flamande à fleur de peau, le Mouvement flamand ? Des questions se posent également à propos des francophones. Sont-ils vraiment les derniers « Belges » ? Y a-t-il des liens privilégiés entre Bruxelles et la Wallonie ? Quel est leur avenir ?

Encore convient-il pour jauger correctement les enjeux de ne pas confondre nationalisme et patriotisme. La fabrication d’une identité belge a échoué. Que d’efforts pourtant ! À cet égard, la contribution des historiens et des hommes de lettres a été considérable. Ils volèrent souvent au secours de l’« entreprise Belgique » avec talent mais sans guère de succès. La question se pose évidemment du pourquoi…

Déconstruire la Belgique pour mieux la comprendre et peut-être lui réserver un avenir, telle est l’ambition de ce petit livre. Mais une seule conclusion ne souffre aucun doute : le nationalisme flamand, lui, existe.

Partager ce contenu