Jean Froissart : Chroniques de France et d'Angleterre

Alberto Varvaro

Jean Froissart : Chroniques de France et d'Angleterre

Livre quatrième

Alberto Varvaro, profond connaisseur de l’œuvre du chroniqueur hennuyer, avait la ...

Plus de détails

990 Produits

Format

3,99 € TTC

- +

personne n'a encore posté d'avis dans cette langue
Noter / écrire un commentaire

Résumé

Alberto Varvaro, profond connaisseur de l’œuvre du chroniqueur hennuyer, avait la conviction que « le Livre IV des Chroniques, bien que Froissart n’ait pu l’achever ni surtout le peaufiner, reste [ … ] l’un des chefs-d’œuvre de la littérature de son époque. » Au terme de longues années de travail, le philologue avait eu, lui, le bonheur d’achever et de peaufiner son édition monumentale. Mais l’Académie regrette profondément qu’il n’ait pas eu la joie de tenir en main le présent volume.

Les quatre livres des Chroniques ont été publiés en 1872 par Kervin de Lettenhove, dans cette même collection des « Anciens Auteurs belges » (intitulée alors « Les grands écrivains du pays »). Le livre IV est conservé dans 21 témoins ; Kervin de Lettenhove avait choisi de reproduire un luxueux codex, daté de 1468 et conservé aujourd’hui à Berlin. On a jugé depuis longtemps que cette édition est loin d’être fidèle au texte original, tout à la fois parce que ce manuscrit de base est l’œuvre de David Aubert, qui ne se privait pas de traiter librement le texte qu’il reproduisait, et parce que Kervin de Lettenhove ne s’est pas privé, lui non plus, d’apporter, sans le signaler, de multiples retouches.

Après avoir examiné l’ensemble de la tradition, Alberto Varvaro a décidé de prendre pour base une copie plus modeste (le ms. Bruxelles, Bibliothèque royale, IV.467), dont le copiste apparaît comme le moins innovant ; lui-même ne corrige ce texte que là où les témoins les plus fiables révèlent des lacunes ou des écarts significatifs. Les corrections et les intégrations sont signalées dans le texte et dans l’apparat critique. Les notes explicatives, opportunément abondantes, éclairent dans leur contexte historique les événements relatés par Froissart.

Alberto Varvaro (Palerme, 1934 - Naples, 2014) fut une figure de proue de la philologie romane, discipline qu’il enseigna à l’Université Federico II de Naples pendant près d’un demi-siècle. Professeur invité auprès de plusieurs universités européennes et américaines, il fut membre de l’Accademia dei Lincei, de l’Accademia Pontaniana di Napoli, de la Real Academia de Buenas Letras de Barcelona, de la Heidelberg Akademie der Wissenschaften et de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres. Sa carrière internationale a été couronnée de prix et de distinctions scientifiques prestigieux. Ses nombreuses publications comprennent des éditions critiques, ainsi que plusieurs articles et monographies concernant la linguistique romane, la lexicographie, la philologie et la littérature médiévale. La monographie qu’il a consacrée à Jean Froissart (La Tragédie de l’Histoire, Paris, 2011) forme, avec la présente édition, un diptyque désormais indispensable à toute étude sur ce chroniqueur d’exception.

Fiche technique

Collection Mémoires
Langue Français
Date de parution Septembre 2015
ISBN (papier) 978-2-8031-0477-2
Nombre de pages 800

Avis clients

Articles du blog en relation

30 autres produits dans la même catégorie :